dimanche 25 septembre 2016

Les grandes batailles de l'Histoire: La conquête du Mexique, l'expédition d'Hernan Cortés.

J'étais à la recherche de cette bande dessinée depuis quelques années. C'est à Domme, en Dordogne, que j'ai pu me procurer cet ouvrage dans la librairie "Histoire de lire" aux rayonnages impressionnants pour qui s’intéresse à l'Histoire, la BD et la SF. 


Cette bande dessinée est parue en 1984, les dessins sont de Georges RAMAIOLI et le scénario de Marie-Héléne CARBONEL.
Le dernière de couverture indique que la collection "Les grandes batailles de l'Histoire" s'adresse aux "... amateurs de B.D., pour les fervents des reconstitutions historiques, pour les férus des "jeux de guerre" et autres distractions stratégiques...".





Certaines cases/vignettes sont fortement inspirées des illustrations du volume Men-at-Arms Osprey "The Conquistadores"



Un exemple de bandes: l'entrée des troupes espagnoles dans Tenochtitlan.

L'ensemble est de bonne qualité et se laisse bien lire. Il faut avoir en tête que l'ouvrage est du début des années 80, le thème était moins abordé que de nos jours.

Exemple d'une case montrant un Cortés un peu lisse.

Les reproches principaux, me semble-t-il, sont la vision d'un Cortés tiraillé entre volonté de conquête et Humanisme ainsi que l'absence du choc épidémiologique vécu par les Mexicas.

Un exemple de planche complète concernant le siège de Tenochtitlan.

Pour terminer, le livre remplit son objectif. Il permet une bonne connaissance de base de la conquête du Mexique, une compréhension des difficultés, des atouts et des enjeux de cette campagne militaire tout en donnant des indications intéressantes sur les armées engagées (même les tlaxcaltèques), y compris du point de vue uniformologique. C'est satisfaisant pour une B.D. de 48 pages!

*****

dimanche 18 septembre 2016

Maya et Aztèques, du très beau en 28mm

Pour les joueurs désireux de se lancer dans l'aventure mésoaméricaine, voici les deux séries de GRINGO'40 qui produit aussi de belles gammes 28mm. Voici quelques figurines:

Les Mayas





Les Aztèques





Site Gringo's 40 cliquer
Bonne visite

******

mercredi 6 juillet 2016

Armée aztèque: figurines et bâtiments.

Un petit post pour vous présenter la gamme aztèque 25mm/28mm Acheson Creations. Cette marque se distingue aussi par la production de plusieurs bâtiments mésoaméricains (pyramide, palais, temple, ferme, grenier à maïs...).

Cliquer pour en (sa)voir plus!

Cliquer pour voir la gamme

Aztec army; aztec house, aztec palace, aztec farmer house

Bonne visite

Ludiquement

*****

dimanche 8 mai 2016

Rituels et sacrifices de Chavin à Teotihuacan


En rediffusion, vous pouvez encore visionner deux documentaires concernant la mystérieuse "cité des dieux", Teotihuacan (IIe-VIIe siècles ap. J.-C.) au Mexique et la cité de Chavin de Huantar (Xe - IXe siècles) av. J.-C.) au Pérou.

Un sanctuaire dans les Andes

Le mont Huascarán, plus haut sommet des Andes péruviennes, est vénéré depuis des temps immémoriaux par les populations autochtones, qui y voyaient la demeure des esprits de la Terre. C'est dans ces paysages de haute altitude que furent érigés il y a 3 000 ans les premiers sanctuaires des civilisations précolombiennes. Le site archéologique de Chavín de Huántar - qui a donné son nom à la civilisation de Chavín - est situé à 3 200 mètres d'altitude dans l'actuel Pérou. Il offre un exemple remarquable des imposantes constructions en pierre réalisées par les premières cultures andines, vers 900 avant J.-C. La cité était alors dirigée par une caste de prêtres, "ambassadeurs des dieux", qui se serait emparée du pouvoir sans recourir à la force. En parcourant le site, on découvre les vestiges de constructions architecturales stupéfiantes, mises au service du culte - notamment un grand complexe cérémoniel comprenant un théâtre où étaient mis en scène oracles, rituels impliquant l'usage de mescaline, sacrifices humains ou même cannibalisme... Les superbes reconstitutions de ce documentaire-fiction révèlent combien le pouvoir de la religion et les représentations spirituelles ont influencé la conception de ce lieu fascinant.

Source: Arte


C'est passionnant et très surprenant. J'aime beaucoup les prêtres!

Description, vidéo et photos, ici

TEOTIHUACÁN

Les vestiges de Teotihuacán, au centre du Mexique, demeurent l'une des plus grandes énigmes de l'archéologie. Découverte par les Aztèques au XIVe siècle, la métropole méso-américaine, où s'élevaient pyramides, temples et bâtiments à plusieurs étages, était depuis longtemps abandonnée. Sa perfection est telle que les Aztèques la nommèrent "cité des dieux". Selon les historiens, cette ville de 200 000 habitants aurait été fondée par des populations ayant fui par dizaines de milliers une éruption du volcan Popocatépetl. Mais quels étaient les dirigeants de cette nouvelle civilisation qui, à la différence des Mayas, ne laissa pas de trace écrite ? Pourquoi ce peuple disparut-il mystérieusement vers le VIIe siècle ? Des découvertes archéologiques récentes - notamment un passage souterrain sous la pyramide principale de la ville - livrent de passionnants éclairages sur cette civilisation perdue. Ce documentaire exceptionnel suit les archéologues dans leur exploration des galeries souterraines, qui recèlent des secrets vieux de mille huit cents ans.
Source: Arte



Description, vidéo et photos, ici

A bientôt

*****

dimanche 17 avril 2016

La conquête de Tenochtitlan (1519-1521), "La valley d'Anahuac".

Voici quelques informations sur un jeu en préparation sur le thème de la conquête du Mexique par Cortès et ses conquistadors.

"La Vallée d’Anahuac est un petit jeu sans prétention sur la conquête de l’Empire aztèque par les Espagnols du 16 août 1519 au 13 août 1521. 8 tours sont donnés pour s’emparer de Tenochtitlan sans perdre Cortès et sans que le moral du camp espagnol que le joueur dirige tombe à 0."
"Lorsqu’Hernan Cortès se lance à la conquête de l’Empire aztèque, le 16 août 1519, il dispose de 16 cavaliers, 518 fantassins, 13 artilleurs avec 7 petits canons, 32 arbalétriers, 13 arquebusiers, 110 marins, 200 indiens et esclaves noirs, 10 canons de bronze et 4 fauconneaux. Face à lui, peut-être 170000 guerriers et une métropole de plus de 300000 habitants. C’est une croisade qui débute, basée sur l’acier de Tolède, un foi indéfectible et la perspicacité unique de son chef."

Exemples de pions:



Cliquer ci-dessous pour plus d'informations de l'auteur:
Lien vers l'article sur Strategikon

Le module tactique du jeu:


 Exemples de pions:




100% WARGAME - LIEN


Vivement la sortie, dans Vae Victis peut-être?

Ludiquement

*****

vendredi 18 mars 2016

Les Incas à la conquête de nouveaux mondes.


Une superbe armée Inca de la marque Lurkio est aujourd'hui à l'honneur. Les comptes-rendus de parties montrent l’efficacité de cette armée sur les tables de jeu. Félicitations au joueur et peintre Enrico du club italien Tagmata.

La Garde de l'armée inca.
Pour admirer les autres unités de cette armée, cliquer.

L'Inca Wiracocha 1408-1438
Enfin, si vous êtes intéressés par des comptes-rendus où l'armée inca affronte les Indiens musulmans, les Ottomans... cliquer sur la photographie ci-dessous:

Ejercito inca - Inca Army - Armée inca
 A bientôt

Ludiquement

*****

lundi 22 février 2016

Histoire de crânes chez les Aztèques.

A l'origine de ce message, une indication de Stéphane concernant "THE RUM CORPS TAVERN - An antipodes wargame forum" et la lecture un petit article dans le magazine GUERRES & Histoire n°28 . Le fil conducteur, les sacrifices humains et les pratiques anthropophages des mésoaméricains.


La photo ci-dessous est suffisamment explicative, on imagine la tête des conquistadores menés par Cortès à la vue des "râteliers à crânes" nauséabonds lors de leur entrée dans la cité lacustre de Mexico-Technochtitlan.

Tzompantli 28mm intégré à la table ci-dessous.

Quant à l'article de GUERRES & Histoire, il relaie une découverte de l'Instituto Nacional de Antropología e Historia. C'est sur le site de Zultepec-Tecoaque que des ossements avaient été exhumés dans les années 90. L'équipe dirigée par l'archéologue mexicain Enrique MARTINEZ a travaillé sur les crânes et des statuettes retrouvés.

Résultat, il s'agit des "restes" d'une colonne composée d'espagnols (15), de cubains d'origine africaine (45) et d'alliées essentiellement mayas (350). Ils ont été immolés puis consommés! Les amérindiens Acolhuas "gourmets" étaient alliés des aztèques et avaient infligés, en 1520, une des plus lourdes défaites aux troupes de Cortès.

Mince satisfaction, les malheureux membres de l'expéditions avaient au préalable servi de modèles à des statuettes "... destinées à figer leurs étranges caractéristiques" puis ces dernières avaient été décapitées symboliquement.

Les crânes d'une partie des sacrifiés avaient été déposés sur un tzompantli (pour en savoir plus) dont on voit ci-dessus une reconstitution 28mm.
La boucle est bouclée.
 Représentation d'un tzompantli du Codex Toavar, cliquer
Une grandiose reconstitution à Anvers (Belgique), 
lors de CRISIS 2009.

Le siège de Mexico Tenochtitlan par la "Société de La Grande Armée".


Une merveille

Lien: WARGAME SOCIETY

Lien : WAR in 15mm
Voici à nouveau un tzompantli ou "râtelier à crânes". Lien: WAR in 15mm
Photo INAH du site de Zultepec-Tecoaque
Extraordinaire reconstitution en 15mm par WAR in 15mm




Concernant une autre splendide reconstitution présentée à SALUTE en 2007 et plus de photos encore, cliquer ci-dessous:

Lien - Siège de Tenochtitlan - Salute 2007
Information complémentaire
J'attends avec impatience le jeu en solo concernant la conquête du Mexique que doit publier
 Vae Victis durant les mois prochains:

Lien

Félicitations aux reconstituants et joueurs de ces clubs pour leur immense et magnifique travail,
je suis pantois!

Ludiquement

*****